Issue de la famille omarienne, j’ai toutefois grandi dans une famille où les filles sont très estimées et écoutées autant que les garçons, avec des parents (et un oncle maternel pour ma part) qui nous ont constamment soutenue dans nos études et nos choix, en nous disant que nous pouvions tout entreprendre en tant que filles. A aucun moment, nos ambitions n’ont été étouffées… Nous avons été autorisées à… nous penser leaders, à commander, à diriger, à inspirer !!!

Militante infatigable des droits des femmes, j’aspire avec le temps devenir une icône de la réussite des femmes de l’Afrique Subsaharienne.

J’aspire devenir l’un des symboles de la suprématie d’une pensée féminine qui puisse se faire subtilement entre la tradition – chère à mon pays – et la marche évolutive des sociétés.

Pour bouger les lignes, je suis la fondatrice depuis décembre 2018, de WOMEN AND POWER IN AFRICA :http:// https://web.facebook.com/womenandpowerinafrica/?modal=admin_todo_tour

Il s’agit d’une plate-forme féministe dont l’objectif est de soutenir toutes les femmes, les professionnelles, les dirigeantes, les entrepreneurs, les porteuses de projets, les talents émergents, les femmes actives en auto-emploi et dans la création artistique ou artisanale – aider ces femmes de talents à sortir de leur zone de confort, à s’améliorer mentalement, à gagner confiance en elles, à se perfectionner, à accroitre leur pouvoir, leur charisme.

En parallèle, j’organise des rencontres, goûters, cocktails dinatoires sur l’égalité de genre ou sur des thèmes d’actualités

Par exemple :

  • La polygamie rend fou ! le cas du personnage « Lalla », Analyse à partir de la série « Maitresse d’un homme marié ».
  • La migration et l’institution du mariage. Quels impacts sur la société et sur le couple ? Que représente le migrant de retour ?
  • Citoyenneté africaine, identité culturelle ? Quelle place pour les femmes ?

Ou encore, je prends part à des workshops :

Panéliste et modératrice du Symposium du Warc et de l’UNC sur la réflexion du Genre, comportement social et santé publique, le 18 juin 2019.

Panéliste et modératrice au colloque, Famille, Migration et Violence du 28 et 29 mars 2019, organisé par le laboratoire genre de l’IFAN et par ALIANZA por la Solidaridad.

Africa4Girls2030, Premier Sommet africain sur les Mutilations Génitales Féminines et Mariages d’enfants, invitée de UN WOMEN les 16 et 17 juin 2019, pour modérer un atelier sur l’importance des données sur les MGF et ME.

Formatrice genre et psychologie, de l’atelier « la violence, quel traitement par les médias », destiné aux journalistes professionnels et jeunes étudiants de l’EJICOM du 27 au 28 mai 2019.

Modératrice, organisatrice et invitée du Musée des Civilisations Noires, lors du MOIS DE LA FEMME, le 14 mars 2019, pour le panel « Femmes noires et leadership ».

J’écris énormément sur les femmes de sorte à défendre leur place et leur position dans une société au pouvoir patriarcal sans pour autant victimiser les femmes et les considérer non-sujettes de leur histoire. Elles sont loin d’être passives.